cuiseur-solaire.com

L'énergie du soleil est libre et inépuisable. Profitez-en !

La cuisine solaire reste encore confidentielle en France. Nombre de gens méconnaissent les performances réelles des cuiseurs solaires en 2020. Ils ont en tête l’image d’Épinal du vieux caisson en bois vitré qui excède à peine 80°C. Or, aujourd’hui, ces cuisinières écologiques atteignent facilement 170°C, voire beaucoup plus. C’est d’autant plus dommage que l’Hexagone bénéficie d’un gisement solaire très intéressant, certains départements, comme les Pyrénées-Orientales, bénéficiant de plus de 200 jours de soleil par an. La boutique en ligne cuiseur-solaire.com vous accompagne pour vous faire découvrir ce mode de cuisson 100% écologique.

Les avantages de la cuisson solaire
Certes, un cuiseur solaire est inutilisable quand il fait mauvais, mais il a d’autres avantages. Il produit de la chaleur sans combustion. Il ne dégage donc pas de CO2, à l’inverse des cuisinières traditionnelles qui fonctionnent grâce aux énergies fossiles, comme le gaz naturel. Or, le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre qui accentue l’élévation globale des températures sur le globe. Cuisiner avec le soleil est donc une bonne manière de réduire son emprunte écologique.

De plus, un cuiseur solaire n’a pas besoin d’être relié à un réseau d’énergie pour être opérationnel. Il peut fonctionner n’importe où, même à mille lieux de la civilisation. Cet appareil autonome monte en température en convertissant la lumière en chaleur. Autrement dit, il concentre les rayons du soleil sur une marmite en métal dont les atomes vont s’échauffer sous l’effet du rayonnement solaire.

Les différents types de fours solaires
À vrai dire, il existe différents types de fours solaires. On peut distinguer deux grandes catégories d’appareils : les fours à effet de serre et les barbecues solaires.
Dans le premier cas, la réaction thermique que nous évoquions précédemment se produit en vase clos. La lumière traverse une vitre, chauffe une pièce métallique à l’intérieur du four, puis ressort. La chaleur, elle, est piégée et s’accumule. Les températures produites de cette façon avoisinent les 180°C. Ce mode de cuisson se rapproche de celui du four traditionnel. Il permet par exemple de faire rôtir une viande, de cuire un gâteau ou un gratin.
Les barbecues solaires, de leur côté, fonctionnent différemment. Ils concentrent un faisceau lumineux directement sur une marmite en déviant les rayons du soleil grâce à un réflecteur parabolique. Ce processus se produit à l’aire libre. Néanmoins, cette technique permet de générer de hautes températures pouvant dépasser les 400°C, suivant les modèles. La taille du miroir joue un rôle prépondérant. En effet, plus vous captez de lumière, plus la chaleur produite est intense. On trouve aujourd’hui des paraboles solaires d’1,80 m de diamètre, dont la puissance restituée est de 1 200 W, soit l’équivalent d’une petite plaque électrique.  Ce feu solaire permet de faire bouillir trois litres d’eau en moins de 10 minutes ou de faire griller une viande, comme un barbecue à charbon de bois.

Retrouvez sur cuiseur-solaire.com des dossiers très complets sur la cuisine solaire, ainsi qu’une sélection de cuiseurs solaires qui fonctionnent vraiment.

Notez et donnez votre avis